Résultats de recherche pour

Ecole primaire de Knightsridge

Présentation

L'alternative de COMBISAFE aux échaffaudages classiques permet la restauration rapide de la toiture d'une école primaire en Ecosse.
 
 
Pour les enfants, les vacances d’été semblent durer une éternité. Mais si vous êtes un entrepreneur chargé d’effectuer des travaux dans une école pendant les congés d’été, vous savez que six semaines passent très rapidement. L’entrepreneur William Cooper s’est retrouvé dans cette situation et ne disposait que d’un très court délai pour restaurer la toiture de l’école primaire de Knightsridge à Édimbourg.
 
L’entreprise devait remplacer le toit plat en feutre bitumé de 3 200 m² qui s’était effondré par endroits par une toiture à deux pentes avec drainage externe.
 
William Cooper disposait certes de plus de six semaines pour réaliser ce chantier : l’entreprise a commencé les travaux au milieu des vacances scolaires, fin juillet, et devait les avoir terminés avant le début du rigoureux hiver écossais. Les délais n’en restaient pas moins serrés vue l’ampleur de projet de près d’1 million de livres sterling.
 
La poursuite des travaux après la rentrée représentait un autre défi de taille, puisque le chantier devait opérer en présence d’enfants.
 
«Les principaux défis à relever consistaient à terminer le toit avant les orages d’hiver et à travailler dans une école primaire pendant la période de cours,» explique Iain Grimley, Directeur de William Cooper. «Travailler en hauteur dans une école primaire pendant la période scolaire pose forcément des problèmes au niveau de l’interface avec les enfants et leurs parents, surtout lorsque l’on sait combien il est tentant pour un enfant de grimper sur un échafaudage classique.»
 
C’est pourquoi William Cooper recherchait une solution de sécurité pouvant d’une part garantir la réalisation du projet avant l’hiver et d’autre part trouver une solution aux problèmes de sécurité posés par l’utilisation d’échafaudages en présence d’enfants.
 
La solution de sécurité choisie par l’entrepreneur est un système de protection de rive fourni par Combisafe, société du groupe Honeywell. L’entreprise a fourni à William Cooper 500 mètres linéaires de son système de contrepoids. Spécialement conçu pour mieux protéger les personnes travaillant sur des toitures plates, ce système repose sur le toit lui-même, éliminant tout risque d’escalade associé à un échafaudage classique ancré au sol.
 
Réalisé en acier galvanisé pour une durabilité maximale et totalement conforme à la Directive 89/686/CEE sur l’équipement de protection individuelle et à la norme européenne EN 13374 Classe A, le système de contrepoids se compose de rambardes positionnées le long de la rive de toit ancrées grâce à un bras de levier relié à un ensemble de poids reposant plus loin sur le toit plat. Les rambardes sont disponibles en deux longueurs (1,57 m et 3,07 m) pour une grande flexibilité dans tous les environnements et l’ensemble de poids comprend 3 poids de 15 kg en caoutchouc et un support de poids.
 
Andy Gibbons, Directeur des ventes chez Combisafe, explique que ce qui a le plus impressionné William Cooper, c’est la rapidité d’installation par rapport à un échafaudage classique. «La rapidité de la mise en place du système fait gagner du temps et de l’argent en limitant la main d’œuvre,» explique Andy Gibbons. «Il faudrait deux heures à deux monteurs pour assembler 10 mètres linéaires d’échafaudages. Avec notre système, la même zone est protégée en une demie heure - soit quatre fois plus rapidement.»
 
Si le contrepoids est aussi rapide à installer, c’est avant tout parce qu’il est très facile à déplacer sur le chantier, grâce au système de chariot intégré.
 
Le chariot ergonomique pour contrepoids spécialement conçu permet à une seule personne de charger, transporter et positionner facilement les poids en caoutchouc pour réduire la manutention et limiter le risque de blessures. Il comporte également un vérin à gaz contrôlé par levier pour régler la hauteur de levage.
 
La première étape de la restauration de la toiture par William Cooper impliquait l’installation d’une poutre métallique sur le toit plat existant. Le système de chariot, combiné à la fonction bras de levier permettant un déplacement latéral sans détacher l’ensemble de poids, a permis à l’entrepreneur de déplacer rapidement le contrepoids pour mettre en place de structures d’acier sans compromettre la sécurité des ouvriers..
 
Selon William Cooper, le système a eu un impact considérable sur le bon déroulement du projet dans son ensemble. «Ce système nous a aidés à respecter un programme serré et nous a fait gagner deux semaines par rapport à un échafaudage classique,» affirme Iain Grimley. 
 
William Cooper a effectivement terminé les travaux de restauration de la toiture de l’école primaire de Knightsridge le 23 novembre 2015 - l’école était prête à affronter les rigueurs de l’hiver écossais.